The e-magazine for KNX home & building control

Trade Talk : il faut faire connaître KNX aux consultants M&E

Simon Buddle nous dit pourquoi les professionnels de KNX doivent expliquer comment KNX peut être une solution simple, fiable et rentable pour commander des systèmes multiples dans les blocs d’appartements.

J’en ai vraiment assez des repas trop lourds et des mauvais films. Et vous ? Ces vacances m’ont vraiment paru très courtes. Le 23, j’ai travaillé jusqu’à 17 heures, puis nous sommes passés directement au réveillon le lendemain. Une semaine plus tard, nous étions de l’autre côté. Il fallait déjà reprendre le collier au début d’une nouvelle année. Je ne me plains pas en règle générale, MAIS j’aimerais juste savoir qui a décidé un jour de placer le bouton d’arrêt d’urgence juste à côté de l’interrupteur des lumières de la salle des machines. Franchement ? C’est chercher les ennuis, non ?

À propos de problèmes, savez-vous combien de systèmes de contrôle faut-il pour gérer un immeuble d’appartements haut de gamme ? La chute de cette blague pas si drôle est : quatre. OK. Il est temps de revenir un peu en arrière. Alors, asseyez-vous et laissez-moi vous raconter une histoire.

Qui a eu cette brillante idée ?

Que du bonheur avec KNX

Il y a quelques mois, j’ai été appelé pour résoudre un problème de chauffage dans un penthouse très chic. Le système était une solution KNX entièrement intégrée faisant tout ce qu’on attend d’elle : éclairage, stores, air conditionné, chauffage et autres. L’intervention était assez routinière : un des actionneurs thermoélectriques était tombé en panne et le collecteur UFH n’envoyait pas de chaleur dans une des pièces. En discutant avec le concierge, celui-ci m’a demandé si je pouvais aussi jeter un coup d’œil à un autre appartement confronté à un problème de chauffage similaire, mais qui n’était pas équipé d’un système KNX. « Bien sûr, pas de problème, je suis toujours content de pouvoir aider », ai-je répondu. Et nous voilà partis vers le problème de chauffage suivant. C’est là que les choses se gâtent.

Avant d’aller plus loin dans cette diatribe, je tiens à préciser que tous les produits que je vais mentionner ne sont absolument pas en cause ; ce sont tous d’excellents produits fabriqués par des fabricants réputés et installés dans les règles de l’art. Le vrai problème va se révéler par lui-même.

Que de tracas sans KNX

L’unité qui contrôle le collecteur de chauffage est donc un Titan CCM202. Il y a trois sorties 24V ouvrant et fermant les vannes avec deux sorties de relais à courant élevé pour faire fonctionner les planchers électriques dans les salles de bains. Système de commande un.

Le chauffage par le sol électrique est allumé/éteint par le système d’éclairage Lutron à l’aide de différentes sorties libres de potentiel. Système de commande deux.

Les thermostats d’ambiance qui contrôlent le chauffage par le sol et les ventilo-convecteurs proviennent d’une société appelée Distech Controls. Système de commande trois.

Le contrôleur BACnet Distech Controls pour les thermostats d’ambiance.

Les systèmes un et trois communiquent entre eux via BACnet. La commande centralisée de l’installation ‘écoute’ les communications BACnet de tous les appartements locaux via un Trend IQ4 (un par appartement). Système de commande 4.

La commande centralisée de l’installation ‘écoute’ les communications BACnet de tous les appartements locaux via un Trend IQ4.

Le compte y est : il faut quatre systèmes de commande pour effectuer une tâche toute simple. D’accord, j’entends déjà quelqu’un au fond marmonner que ‘tout va bien puisque tout est sur BACnet’. Mais si c’était vrai, je n’aurais pas eu d’histoire à vous raconter. Car tous les systèmes sont certes sur BACnet, mais programmés par des entreprises différentes. Et devinez quoi ? En dehors de l’équipe de maintenance Trend, personne n’a de copie d’aucun de ces logiciels. Évidemment, il y a sûrement moyen de scanner le réseau et de trouver tous les points pertinents, ce qui ne devrait pas poser de problème, à moins que… l’un des appareils se soit réinventé en grille-pain et refuse catégoriquement de discuter/obéir/participer à l’un des autres appareils, voire de reconnaître qu’il pourrait finalement être un appareil ou un point BACnet.

Le dernier élément à ajouter à ce tourbillon d’ennuis est l’absence de toute documentation. Aucun schéma, aucune liste de points, aucune documentation O&M et pas l’ombre d’une description. Ni d’ailleurs de connaissance des installateurs d’origine, exception faite des techniciens de Trend, qui sont certes présents, mais refusent de toucher à quoi que ce soit dans les appartements. Ah, oui, j’avais oublié de vous dire qu’il y avait la bagatelle de 230 appartements.

Devenez avocat des solutions KNX unifiées

Voilà, j’ai tout dit. Il est temps de se calmer un peu. Les enseignements à tirer de cette situation sont clairs, et il y en a deux principaux. Tout d’abord, la conception du M&E ou des commandes aurait dû être étudiée plus en détail. En tant qu’intégrateurs KNX, nous devrions présenter nos solutions au plus grand nombre possible de consultants M&E pour démontrer combien KNX est une solution simple, fiable et rentable dans ce type de scénario. J’irais même jusqu’à dire que je ne connais pas de système mieux adapté pour effectuer la tâche de ces quatre systèmes de commande.

Nous devons faire savoir au monde entier à quel point KNX est simple, fiable et rentable pour gérer les systèmes de commande dans les immeubles d’habitation.

Deuxièmement, tous les intervenants doivent fournir les programmes et documentations pour chaque appartement. Car les sous-systèmes électroniques appartiennent en définitive au propriétaire, qui a le droit de recevoir toutes les informations nécessaires à leur fonctionnement, leur entretien et leur réparation.

Conclusion

Pas besoin de le rappeler : les avantages de KNX dans cette situation sont évidents pour nous tous parce que nous connaissons déjà le système. C’est à ceux qui ne connaissent pas KNX que nous devons nous intéresser. Faites passer le message : c’est profitable pour tous ! Comme le disait mon ancien patron, ‘plus la tarte est grande, plus il y en a pour tout le monde.’

Simon Buddle CEng MIET, is a consultant for Future Ready Homes, a specialist in BMS and ELV services system design.

www.futurereadyhomes.com

Partager sur facebook
Share
Partager sur twitter
Tweet
Partager sur linkedin
Share

SPONSORS

Schneider's KNX Energy Management System


Schneider's KNX Energy Management System
Energy awareness and history data are crucial for improving efficiency and reducing consumption. The Wiser KNX App, part of Schneider ...