The e-magazine for KNX home & building control

Rapport d’événement : KNX à l’IoT Solutions World Congress 2023

Yasmin Hashmi revient sur la présence impressionnante de KNX Association au récent congrès mondial des solutions IdO qui s’est tenu à la Fira de Barcelone du 31 janvier au 3 février 2023.

L’édition 2023 de l’IoT Solutions World Congress (IOTSWC) s’est déroulée en même temps que l’ISE 2023 à la Fira de Barcelone, en Espagne. Très bien représentée lors de ces deux événements, KNX tenait beaucoup à montrer son savoir-faire IdO à un public enthousiaste. Comme l’a expliqué Casto Cañavate, directeur marketing de KNX, « l’IdO élargit les possibilités de connexion de nouvelles applications pour concevoir des solutions dynamiques et innovantes destinées aux maisons et bâtiments intelligents. Nous tenions à être présents à l’IOTSWC pour promouvoir notre nouvelle pile logicielle révolutionnaire open source KNX IdO, présenter nos nouvelles startups et rencontrer de nouveaux interlocuteurs. »

À l’IOTSWC, KNX Association a monté un pavillon des startups KNX présentant 5 jeunes pousses proposant chacune une fascinante gamme de nouveaux produits et nouvelles applications. Le personnel de KNX Association a également fait des présentations dans l’auditorium principal et animé le forum KNX IoTech le dernier jour du congrès.

Casto Cañavate, directeur marketing de KNX, montre au roi Felipe VI d’Espagne le pavillon des startups KNX de l’IoT Solutions World Congress.

Le pavillon des startups KNX

Responsable Système et outils chez KNX Association, Roberto Davico a supervisé le pavillon des startups KNX à l’IOTSWC et proposé des ateliers pratiques aux personnes souhaitant développer des solutions basées sur KNX IdO. Il a présenté les supports et outils mis à disposition des tiers pour commencer à intégrer leurs solutions (logicielles) dans KNX, en donnant des conseils étape par étape pour configurer les appareils intégrés et interagir avec l’outil de programmation KNX ETS.

Robert Davico (à gauche) de KNX Association au pavillon des startups KNX IdO de l’IOTSWC.

Venue de Suisse, Atios a présenté son pont KNX compatible Apple HomeKit et son appareil autonome Smart Core permettant de contrôler jusqu’à 12 charges de 16 A à l’aide d’Apple HomeKit. L’intégration de Matter, qui assure la compatibilité avec Google Home, est en cours de développement, tout comme une mise à jour gratuite pour le pont KNX lui permettant de jouer un rôle d’interface IP pour ETS.

Malte Göller, président et directeur d’Atios, et Janick Zwyssig, vice-président et directeur général, font la démonstration du contrôle vocal et tactile d’un système KNX en utilisant le pont KNX et le Smart Core d’Atios.

11IoT, basée en Inde, a fait la démonstration du routeur multiprotocole infiware qui assure la communication entre KNX Classic et l’IdO via une interface IP. La startup a également présenté un logiciel de visualisation et une solution permettant d’utiliser des assistants intelligents, tels que Google Home, Amazon Alexa et Apple HomeKit.

Krish Pherwani (à gauche) et Rakesh Kolage (à droite), directeurs de la startup KNX 11IoT, faisant la démonstration du processeur infiware.

L’entreprise polonaise Simlab a présenté le logiciel de visualisation Simon destiné à la gestion des équipements domestiques, qui permet aux clients de connecter des appareils IdO avec KNX dans un seul écosystème. Cet outil utilise un système de numérisation 3D pour créer un jumeau numérique de la maison permettant de contrôler à l’écran les interrupteurs et les capteurs, d’afficher des fichiers (manuels, reçus, etc.) associés à des équipements domestiques tels que des œuvres d’art, appareils électroménagers et meubles, et de saisir dans un calendrier des alertes concernant, par exemple, le renouvellement de l’assurance ou de la garantie. Il intègre par ailleurs un système d’émission de tickets permettant d’alerter le gestionnaire du bâtiment en cas de problèmes de maintenance, etc.

Michał Szopa, chef de produit Simlab, présente le système opérateur des installations Simon pour la gestion de biens immobiliers.

Venue de France, la startup Can’nX a présenté une série de nouveaux produits, dont l’horloge astronomique intelligente Klock’nX, qui peut être programmée à l’aide d’une interface web pour créer des événements, et l’Aste’nX, qui simule la lumière naturelle en fonction de l’heure de la journée, ce qui est particulièrement utile dans les endroits partiellement ou totalement dépourvus de lumière naturelle. L’entreprise exposait également une unité de démonstration comprenant le module d’entrée Mod’nX 4 associé au routeur IdO Kloud’nX KNX et au haut-parleur Speak’nX pour les alarmes techniques communiquées via message audio, écran ou notifications push sur téléphone intelligent.

Nicolas Colombi, directeur général de Can’nX, présente l’unité de démonstration des alarmes techniques.

La startup allemande Solaregy a présenté son système de stores photovoltaïques RaffSun, qui transforme les surfaces vitrées inutilisées en sources d’énergie verte tout en protégeant des rayons nocifs du soleil. Cette solution est utilisée en association avec le système de contrôle intelligent Solaregy eControl, qui ajuste automatiquement l’angle des lames pour maximiser le rendement électrique, et permet d’intégrer le produit via l’IdO avec les systèmes de domotique pour les maisons et bâtiments intelligents grâce à sa nouvelle application API KNX.

Les fondateurs et directeurs généraux de Solaregy, Florian Legermann (à gauche) et Morris Haid (à droite), au pavillon des startups KNX.

Le dernier jour du congrès, le forum KNX IoTech a consacré tout un programme à la présentation de ces startups à la pointe de la technologie dans l’auditorium principal. Diverses présentations ont été réalisées par des collaborateurs de KNX Association. Roberto Davico (Support système et outils) a animé un atelier sur les applications API KNX IdO, et Heinz Lux, CEO, a expliqué l’importance de la technologie IP et le rôle de leader joué par KNX sur le secteur. Jesus Arias (Adhésions et développement commercial) a ensuite montré comment KNX IoTech favorise l’émergence du plus grand écosystème de développement IP en son genre, après quoi Christophe Partoens (Support système et outils), a fait une démonstration de la technologie API KNX IdO Point (c’est-à-dire les appareils KNX IdO). Roberto Davico a par ailleurs fait une démonstration de la technologie API KNX IdO, qui permet de développer un client d’application en utilisant la preuve de concept KNX IdO.

Jesus Arias a présenté dans les grandes lignes le programme KNX Startup Incubator. Le directeur exécutif de RIoT, Tom Snyder, a ensuite expliqué en quoi l’adhésion de KNX à RIoT allait dynamiser le KNX Startup Incubator.

Jesus Arias, responsable Adhésions et développement commercial de KNX Association, donne un aperçu du programme KNX Startup Incubator.

Les différentes startups ont réalisé des présentations, tout comme le directeur de Cascoda, Bruno Johnson, qui s’est exprimé sur le développement rapide d’appareils utilisant la pile logicielle open source KNX IdO et le kit de développement de Cascoda pour l’API KNX IdO Point. Lorenzo Piro, directeur commercial EMEA d’Aruba, une société Hewlett Packard Enterprise, a expliqué l’importance de l’infrastructure IP dans les maisons et les bâtiments pour prendre en charge KNX, en tant que technologie de pointe dans l’interopérabilité sur IP. L’événement a été clôturé par Jesus Arias, qui a invité les délégués à rejoindre l’after KNX IoTech.

KNX s’adresse au monde entier

Dans son passionnant exposé intitulé « L’avenir de l’IdO dans l’automatisation de la maison et du bâtiment », Heinz Lux, CEO et porte-parole de KNX Association, a expliqué les trois avantages clés de la technologie KNX IdO (KNX IoTech), à savoir : la connectivité, l’interopérabilité et la communication. Il a souligné que les systèmes de contrôle tels que Google Nest, Apple HomeKit, Amazon Alexa et Philips Hue sont des solutions différentes et difficiles à associer. Il est donc naturel de se tourner vers le standard mondial qu’est KNX, qui s’appuie sur plus de 30 ans d’expérience, 500 fabricants coopérant pour atteindre le même but et plus de 8.000 appareils compatibles certifiés.

Heinz Lux, CEO de KNX Association, présente son exposé dans l’auditorium de l’IOTSWC.

Heinz a ensuite expliqué que, pour l’IdO, plutôt que des routeurs et des passerelles, il convient d’utiliser une « grammaire » entre les appareils, c’est-à-dire une communication sémantique, et que cela peut se faire via ETS, le logiciel de programmation KNX. Il a conclu en déclarant que KNX IoTech va révolutionner le secteur du contrôle des bâtiments, qu’ETS offre tout ce dont nous avons besoin pour l’IdO, et que KNX a cinq ans d’avance sur toutes les technologies destinées aux maisons et bâtiments intelligents.

Casto Cañavate, directeur marketing de KNX Association, a réalisé une présentation donnant à réfléchir intitulée « Configurer l’avenir pour le secteur de l’IdO dans la domotique ». Il a tout d’abord rappelé que l’adoption de haut-parleurs et thermostats intelligents avait considérablement accru la prise de conscience du potentiel des maisons intelligentes. Il a aussi expliqué que si l’IdO promet de connecter tous les appareils dans un grand écosystème, le marché est actuellement hyperfragmenté.

Casto Cañavate, directeur marketing de KNX Association, présentant la session « Configurer l’avenir pour le secteur de l’IdO dans la domotique ».

Casto Cañavate a également abordé un certain nombre de points en lien avec la sécurité et le partage des données et soulevé diverses questions : les appareils sont-ils véritablement basés sur le cloud ? Sont-ils ouverts ou fermés ? Peuvent-ils être mis à jour ? Ont-ils un long cycle de vie et sont-ils interopérables ? Il a ensuite fourni un exemple : on peut facilement ajouter un produit tiers à un système de contrôle, on doit pouvoir ajouter un deuxième produit sous réserve d’une réelle interopérabilité, mais les choses risquent de se compliquer avec l’ajout d’un troisième produit ou plus, etc.

Casto Cañavate a ensuite expliqué que KNX satisfait à tous ces critères et que la sécurité fait partie intégrante de la conception de KNX. Il a souligné que KNX Association a adopté l’IdO et souhaite maintenir les niveaux d’exigence les plus élevés, et que KNX IdO a été lancé comme une pile logicielle open source librement accessible sur GitLab. Tout cela place KNX dans une position privilégiée pour mettre à profit le dynamisme des grandes entreprises et des startups, afin d’utiliser l’IdO pour rendre les maisons et les bâtiments plus intelligents et plus durables grâce à la gestion de l’énergie.

Conclusion

L’IOTSWC a offert un cadre idéal à KNX Association pour promouvoir KNX IoTech. KNX fait preuve d’un leadership inspiré en fournissant gratuitement la pile logicielle open source KNX IdO et en aidant de nouvelles startups à se lancer.

Ce congrès m’a permis de me rendre compte que je n’avais jamais pleinement apprécié l’extraordinaire réussite que représente KNX. D’un point de vue technique, j’ai toujours vu l’intérêt de KNX en tant que standard mondial et système robuste et décentralisé, mais ce qui est incroyable quand on y pense, c’est qu’en investissant dans KNX, vous évitez le problème de l’obsolescence. La rétrocompatibilité est au cœur de l’approche de KNX depuis les débuts, il y a plus de 30 ans ! On peut vraiment parler d’un long cycle de vie. Si vous avez besoin d’ajouter ou de remplacer un produit, il existe aujourd’hui plus de 8.000 appareils KNX différents qui ont satisfait à un processus de certification strict garantissant leur bon fonctionnement avec les anciens et nouveaux systèmes. Quelle autre technologie peut se targuer de faire aussi bien ?

KNX a par ailleurs su convaincre plus de 500 fabricants de mettre de côté les questions d’ego et leurs rivalités pour s’engager au service du bien commun, et pas juste pendant quelques années, mais sur des décennies ! C’est une incroyable réussite, sans parler de la création de plus de 500 centres de formation et de la formation de 100.000 professionnels KNX.

L’IdO est très prometteur, mais il nécessite une interopérabilité durable entre les systèmes. KNX relève ce défi avec son professionnalisme et son dynamisme habituels. Ce ne sont pas des paroles en l’air : KNX a fait ses preuves et possède la culture nécessaire pour fournir un cadre à long terme à l’IdO, tout en maintenant les niveaux d’exigence les plus élevés.

Yasmin Hashmi est la rédactrice du magazine KNXtoday.

Partager sur facebook
Share
Partager sur twitter
Tweet
Partager sur linkedin
Share

SPONSORS

JUNG area / line coupler


JUNG area / line coupler
The JUNG area / line coupler connects two KNX lines while retaining electrical isolation. Across publicly accessible areas, such as corridors ...