The e-magazine for KNX home & building control

Éclairage résidentiel : l’avantage de l’utilisation des transformateurs pour LED KNX

Le contrôle des lumières est une part importante du monde de KNX, et comme l’éclairage LED est devenu omniprésent dans les maisons, Simon Buddle nous explique où placer les transformateurs, et quels types de transformateurs utiliser.

L’éclairage est fondamental dans toutes les maisons : nous l’avons tous et nous l’utilisons tous les jours, mais les lumières ne sont plus aussi simples qu’elles l’étaient auparavant. Par exemple, en plus de pouvoir être allumée par un interrupteur conventionnel, il est désormais possible de contrôler l’éclairage par le téléphone, ou simplement par la voix.

Inventée par Thomas Edison en 1879, la lampe à incandescence a connu un parcours impressionnant. C’est un appareil simple : il suffit d’appliquer une tension à un fil résistif, et il se met à briller en dégageant de la lumière (et de la chaleur). Mais saviez-vous que la lampe à incandescence typique est inefficace à 95 % ? En effet, seulement 5 % de l’énergie est émise sous forme de lumière, le reste l’étant sous forme de chaleur. Pouvez-vous imaginer attirer de nos jours des investissements dans un nouveau produit présentant de telles statistiques ? Et pourtant, pendant plus d’un siècle, cette invention a rempli son rôle. Cependant, nous sommes aujourd’hui entrés de plain-pied dans l’ère de la LED.

Thomas Edison, inventeur de la lampe à incandescence (source : Wikipédia).

La LED est beaucoup plus efficace et se décline dans une multitude de formes et de tailles, ainsi que dans toutes les couleurs imaginables. Les LED à changement de couleur apportent des ambiances et un éclairage d’accentuation qui ajoutent une atmosphère particulière et du caractère aux pièces et aux espaces. Mais la LED doit être accompagnée d’une amélioration significative des connaissances techniques nécessaires afin d’obtenir un résultat satisfaisant pour le client.

Transformateurs et emplacements

La sagesse conventionnelle suggère que le transformateur de chaque lampe soit situé au niveau du luminaire, et qu’un câblage de tension secteur circule dans le plafond pour rejoindre chaque transformateur. Il existe de nombreuses raisons de penser ainsi, notamment le fait que de cette façon, vous savez où se trouvent les transformateurs et que vous pouvez avoir la certitude que chaque transformateur est capable de faire fonctionner une seule lampe. Mais aujourd’hui, grâce au fait que les luminaires sont désormais plus petits – ce qui est particulièrement vrai pour les rubans LED – le temps est venu de repenser les emplacements des transformateurs. L’éloignement des transformateurs des luminaires présente certains avantages et inconvénients.

L’éclairage LED est plus efficace et se décline en une multitude de formes, de tailles et de couleurs.

Avantages

Du point de vue de l’entretien (en supposant qu’un emplacement pertinent soit choisi), la facilité d’accès lorsque vient le temps de changer les transformateurs est un avantage important. De plus, la possibilité de mieux gérer la dissipation thermique que dans un plafond rempli d’isolant est un autre gros point positif. De même, le câblage physique des transformateurs est aussi considérablement plus facile pour l’électricien. Un autre élément à ne pas négliger est la possibilité d’utiliser de plus grands transformateurs afin de faire fonctionner plusieurs lampes, ce qui présente généralement des avantages financiers et un gain de temps.

Distance et taille du câble

Un espace de taille raisonnable doit être trouvé et défini afin d’accueillir les transformateurs tout en assurant un accès facile pour l’entretien, mais ce n’est pas toujours simple lorsque les architectes et les clients se disputent pour chaque centimètre. La question de la ventilation devient également plus importante lorsque vous regroupez plusieurs transformateurs, mais la plus grande préoccupation est probablement la taille du câble allant du transformateur au luminaire. Lorsque la tension baisse, le courant augmente. Au fur et à mesure que le courant augmente, le besoin de câbles plus gros s’impose. Par exemple, avec cinq mètres de ruban LED 12 V à 14,4 W/m, nous avons besoin d’un courant de 6 ampères. Cela signifie à son tour le besoin d’un câble de 4 mm entre le transformateur et le ruban LED, en tenant compte d’une chute de tension de 5 %. Ainsi, la distance maximale absolue entre le transformateur et le ruban LED ne peut pas dépasser 9 m. Bien sûr, le problème est divisé par deux lorsqu’il s’agit de lampes de 24 V, mais il faut toujours calculer en tenant compte du pire scénario.

Transformateurs KNX

Il y a pas mal de choses à garder en tête d’un point de vue technique lorsque vous commencez à colocaliser des transformateurs. L’utilisation de transformateurs et d’actionneurs KNX pour remplacer ceux habituellement fournis avec les lampes est une autre question qui mérite vraiment d’être abordée. Ceux-ci sont de plus en plus répandus sur le marché et offrent vraiment une excellente solution de contrôle, ainsi qu’un moyen peu coûteux de contrôler l’éclairage.

Vous aurez de toute façon besoin d’un transformateur d’éclairage si vous n’utilisez pas de lampes 230 V, alors pourquoi ne pas acheter un transformateur compatible KNX et faire d’une pierre deux coups ? Le coût d’un bon transformateur LED se situe entre 45 et 90 £. Plusieurs des transformateurs KNX coûtent entre 80 et 120 £. L’utilisation d’un transformateur KNX représente une économie d’environ 100 £ par circuit, car il n’est pas nécessaire d’installer un actionneur à la tête du réseau.

Le Meanwell PWM-120-12KN est un exemple de transformateur LED monocanal 120 W 12 V DC 10 A pouvant être contrôlé à l’aide de KNX.
Les contrôleurs LED à 5 canaux de Jung sont disponibles en version unité intégrée (gauche) et rail DIN (droite).
L’actionneur LED 4 canaux Zennio Lumento DX4.

Conclusion

Le recours aux LED continue de se répandre, et elles s’imposent d’elles-mêmes pour la plupart des installations. Cette évolution s’accompagne d’une nouvelle façon de penser aux transformateurs, aux emplacements, au câblage et aux coûts. Tout cela s’ajoute à des connaissances spécialisées que nous sommes en mesure de dispenser, ce qui nous rend inestimables au sein de l’équipe de conception et d’installation. KNX continue d’offrir des solutions rentables qui, lorsqu’elles sont utilisées correctement, améliorent l’efficacité énergétique de nos clients et aident nos entreprises à se développer.

Simon Buddle (CEng MIET), est consultant pour Future Ready Homes, spécialiste de la conception de systèmes de services BMS et ELV.

www.futurereadyhomes.com

Partager sur facebook
Share
Partager sur twitter
Tweet
Partager sur linkedin
Share

SPONSORS