The e-magazine for KNX home & building control

Entretien : Jack He à propos de KNX en Chine

Dans cette interview exclusive avec KNXtoday, Jack He, président de KNX Chine, décrit les progrès réalisés par KNX en Chine au cours des dix dernières années et ce que nous pouvons prévoir pour l’avenir.

KNXtoday : Parlez-nous un peu de vous : comment est née votre implication dans KNX ?

Jack He: J’ai découvert KNX il y a environ 14 ans, au début de ma carrière, en participant à un forum KNX à Beijing. Peu après, j’ai rejoint HDL, fabricant de produits d’automatisation, où je suis devenu CEO. J’ai occupé ce poste jusqu’à ma nomination au poste de président de KNX Chine cette année. Durant mes années chez HDL, j’ai appris à bien connaître KNX et à apprécier les avantages de KNX par rapport à des technologies telles que RS485, Zigbee, Wi-Fi, etc., dans le secteur du contrôle du bâtiment.

KNXtoday : Quels étaient les premiers défis rencontrés par KNX en Chine lorsque le groupe national a été créé en 2009 ?

Jack He: Au début, le groupe national KNX Chine ne comportait que quelques sociétés et marques, alors que les leaders du marché étaient européens. La plupart des gens pensaient que KNX ne s’appliquait qu’aux projets haut de gamme, car le système était très cher et l’expertise nécessaire à l’installation et à la programmation était rare. Il y avait également des problèmes au niveau du service ainsi que dans la vente et la rotation des produits KNX. Toutefois, KNX a montré qu’il y a différentes manières d’atteindre les utilisateurs et que tout est possible, car la Chine est un marché tellement vaste.

KNX Chine a été créée en 2009 et compte aujourd’hui 80 membres fabricants.

KNXtoday : Comment le groupe KNX s’est-il développé depuis lors ?

Jack He: Le nombre de participants KNX en Chine a considérablement augmenté. De plus en plus de sociétés locales investissent dans ce marché par le biais de matériel, de logiciels et de passerelles ; d’autres fournissent des services d’installation, de programmation et de gestion de projets. Actuellement, les cibles du groupe national KNX Chine sont :

  • Les membres dirigeants
  • Les services de formation et de test
  • Les tournées et expositions
  • La promotion en ligne
  • La collaboration avec d’autres associations

Une autre tendance de notre marché est le fait que la capacité technique d’intégration devient de plus en plus mature, de sorte que beaucoup de projets utilisent de nombreuses technologies différentes. Par exemple, des produits KNX, RS485 et Wi-Fi pourraient être intégrés à un même système et le seul outil nécessaire pour gérer les différents protocoles et la communication des données est une super passerelle très puissante.

KNXtoday : Quelles sont les principales réalisations du groupe national KNX Chine à ce jour ?

Jack He: Les bâtiments commerciaux et les projets domotiques haut de gamme (installation de masse et installation d’habitation individuelle) utilisent de plus en plus les produits KNX en raison de leur grande qualité, de leur facilité d’installation, de leur interopérabilité avec d’autres technologies et, surtout, en raison de leur compatibilité avec les marques des membres, ce qui veut dire que les intégrateurs de système peuvent combiner des produits de différents fournisseurs. Le bouche-à-oreille fonctionne, de plus en plus de gens parlent de KNX ; qu’il s’agisse de ses défis ou de son potentiel, KNX prend sa place dans le secteur de la domotique et du contrôle du bâtiment ainsi que sur d’autres marchés.

De plus, grâce à nos actions dans des forums, expositions et tournées dans différentes villes, nous sensibilisons de plus en plus de monde à la technologie KNX qui intéresse désormais les intégrateurs de systèmes, designers, architectes, propriétaires de projets et sociétés d’installation.

KNXtoday : Comment progresse le développement de produits KNX en Chine : utilisez-vous des produits domestiques, ou devez-vous toujours importer de nombreux produits KNX ?

Jack He: Le nombre d’acteurs KNX est beaucoup plus important qu’avant ; nous avons donc de nombreux produits certifiés KNX fabriqués en Chine. Bien évidemment, il nous arrive de devoir importer des produits KNX de membres KNX d’autres pays, car nos clients sont libres de choisir les produits et styles qui leur conviennent et qu’ils préfèrent ; certains de ces produits peuvent donc provenir de l’étranger.

Membres fabricants KNX Chine actuels.

Les défis à relever par les membres de KNX Chine sont le manque d’ingénieurs qualifiés pour le développement de produits, la longueur du processus et la gestion du cycle de vie des produits. Pour beaucoup d’entreprises, il s’agit d’un vrai casse-tête dès lors qu’on envisage des produits de deuxième ou troisième génération. En d’autres termes, le développement de produits KNX est un peu plus cher que celui d’autres technologies.

Comment le secteur chinois du bâtiment s’est-il développé récemment, et quels en sont les principaux moteurs ?

Jack He: L’économie chinoise, et donc le secteur du bâtiment, ont connu un développement rapide ces 30 dernières années sous l’effet de la politique de ‘Réforme et ouverture’ du gouvernement et du désir de la population d’avoir une vie meilleure : rester en famille, trouver de bons emplois, avoir une grande maison, profiter des nouvelles technologies et des nouveaux produits, vivre dans un meilleur environnement, subir moins de pollution, avoir une meilleure éducation, etc.

L’industrie du bâtiment joue un rôle important dans l’industrialisation et l’urbanisation ; par conséquent, elle a une position importante dans notre société, ce qui contribue fortement à la croissance économique et augmente les possibilités d’emplois. Dans un marché aussi vaste, avec 1,4 milliard d’habitants, la Chine est l’un des plus gros consommateurs d’énergie au monde, et les bâtiments chinois consomment plus de 2 % de l’énergie. C’est un fantastique marché potentiel pour KNX.

KNXtoday : Quelles sont les possibilités pour KNX en Chine ?

Jack He: Au vu des coûts élevés de l’énergie et de la gestion opérationnelle des bâtiments, KNX est idéalement positionnée pour permettre les économies d’énergie et la réduction des coûts. De plus, et en particulier pour les grands bâtiments, KNX offre aux propriétaires de bâtiments une nouvelle manière de gérer leurs biens, leurs appareils, les situations d’urgence, etc., ce qui réduit la quantité de personnel nécessaire. Dès le départ, la technologie KNX a été utilisée dans les bâtiments commerciaux, mais elle est maintenant présente également dans de nombreux projets résidentiels ; il n’y a donc pas de limite à son application.

Pour ce qui est du développement de villes intelligentes, les technologies de réseau étendu à basse consommation (en anglais Low Power Wide Area Network ou LPWAN) les plus populaires en Chine sont LoRa et NB-IoT : toutes deux ont l’avantage d’être peu coûteuses, avec de faibles débits de données et une grande vitesse de transmission. Pour KNX, je vois la possibilité de participer au développement de villes intelligentes, mais avant de développer une ville vraiment intelligente, nous devons nous assurer que chaque espace est contrôlable par un système intelligent.

KNXtoday : Quels sont les projets KNX qui vous paraissent les plus remarquables ?

Jack He: Je voudrais vous parler de deux projets. Le premier est emblématique : le nouvel aéroport international de Pékin-Daxing, où les systèmes de contrôle intelligent sont pris en charge par les produits et la technologie KNX. Jusqu’à 35 000 blocs logiques/ modules de commande KNX ont été installés dans ce projet pour gérer entièrement l’éclairage, la climatisation, les stores et les nombreuses scènes dans les différentes zones. C’est l’un des plus grands projets commerciaux de KNX sur le marché national et même dans le monde.

L’aéroport international de Pékin-Daxing est l’un des plus grands projets commerciaux KNX dans le monde.

Le deuxième est un projet résidentiel à Shenzhen, le China Jinmao Longhua Palace. Il comprend 701 appartements de 180 à 360 mètres carrés et est entièrement ‘KNXé’. Dans chaque appartement, il y a près de 70 appareils KNX pour l’éclairage, le chauffage, la détection, les panneaux, la logique, le contrôle de la température, les stores, les contrôles vocaux, etc. C’est la première fois en Chine que des produits KNX sont utilisés exclusivement dans un projet résidentiel. Au total, il y a environ 50 000 appareils KNX sous contrôle et gestion en un seul projet. Et cela fonctionne très bien !

Le China Jinmao Longhua Palace à Shenzhen est un projet résidentiel qui utilise KNX pour toutes les fonctions de contrôle et de gestion.

KNXtoday : Quels sont vos objectifs pour KNX dans l’avenir proche, et quel est votre message au marché ?

Jack He: Idéalement, j’aimerais voir une différenciation plus claire entre produits logiciels et matériel parmi les différents acteurs. Actuellement, l’homogénéisation est très problématique pour la majorité des sociétés de domotique et du secteur de la construction ; nous devons donc avoir un esprit plus innovant et plus créatif.

Mon autre souci est le besoin de mieux promouvoir KNX. Il faut faire connaître les toutes nouvelles technologies KNX telles que KNX Radiofréquences, KNX Secure et KNX IdO. Nous devons organiser plus d’événements pour sensibiliser le marché et nous devons augmenter le nombre de membres pour mettre l’accent sur le développement de produits KNX et déterminer comment améliorer nos services aux utilisateurs.

Si nous pouvons faire entendre encore plus fort la voix de KNX en Chine, je suis convaincu que la ‘famille KNX’ peut devenir l’un des leaders sur notre marché.

www.knxchina.org

Partager sur facebook
Share
Partager sur twitter
Tweet
Partager sur linkedin
Share

SPONSORS

JUNG area / line coupler


JUNG area / line coupler
The JUNG area / line coupler connects two KNX lines while retaining electrical isolation. Across publicly accessible areas, such as corridors ...